Iancu Vacarescu


Né en 1792, petit fils du poète Ienàchità Vàcàrescu, francophone et germanophone, Iancu Vàcàrescu est un animateur de la vie culturelle de la première moitié du 19-e siècle. Il encourage le fabuliste Grigore Alexandrescu, soutient la vie théatrale roumaine, traduit le « Britannicus » de Racine et « l’Avare » de Molière, encourage la création d’imprimeries. Il est un membre actif de la Société littéraire qui allait préparer la révolution de 1848 en Valachie. Ses poèmes sont le reflet de ces préoccupations, influencées en grande mesure par la révolution de 1821 de Tudor Vladimirescu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :