Dimitrie Bolintineanu


Parmi les étudiants qui suivaient en 1846-48 les cours du Collège de France, à Paris, on pouvait remarquer le jeune roumain Dimitrie Bolintineanu, élève de Jules Michelet et Edgar Quinet. Revenu en Roumanie il participe avec d’autres anciens étudiants roumains de Paris, dont N.Bàlcescu et Vasile Alecsandri, à la préparation de la révolution roumaine de 1848. C’est en 1847 qu’était paru son premier volume de vers intitulé « Rêveries ».En 1952 allait paraitre un autre volume intitulé « Chants et complaintes ». En 1858 il publiera ses « Légendes historiques. » En 1866, il publiait en français sous le nom de « Brises d’Orient ». la traduction de son volume de poèmes orientaux « Fleurs du Bosphore » et quelques autres poèmes des cycles « Les Macédoniennes » et « Rêveries » ainsi que des légendes historiques. Le volume est apprécié par Théodore de Banville. Parmi ses nombreux volumes de vers, il convient de mentionner un épopée en vers du nom de « Trajanide ». Il écrivit aussi des romans. D.Bolintineanu a vécu entre1819 et 1872.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :