Premiers Poetes

Le siècle des lumières fut représenté en Roumanie par trois groupes distincts d’écrivains : le prince-chroniqueur Dimitrie Cantemir en Moldavie, les poètes de la famille Vacarescu en Valachie et l’Ecole transylvaine dans la province de ce nom. Au début du 19-e siècle il convient de citer aussi en Moldavie le poète Costache Conachi et enLire la suite « Premiers Poetes »

Iancu Vacarescu

Né en 1792, petit fils du poète Ienàchità Vàcàrescu, francophone et germanophone, Iancu Vàcàrescu est un animateur de la vie culturelle de la première moitié du 19-e siècle. Il encourage le fabuliste Grigore Alexandrescu, soutient la vie théatrale roumaine, traduit le « Britannicus » de Racine et « l’Avare » de Molière, encourage la créationLire la suite « Iancu Vacarescu »

Ion Budai Deleanu

C’est du groupe de l’Ecole transylvaine que faisait partie le poète et philosophe Ion Budai Deleanu, chez qui les idées du siècle des Lumières sont les plus présentes : égalité des humains, droits des nations .Ion Budai Deleanu est né en 1760. Il écrivit en latin des études sur la langue roumaine, il publia desLire la suite « Ion Budai Deleanu »

Costache Conachi

Poète des 18-e – 19-e siècles, Costache Conachi a vécu entre 1778 et 1849. Il composa des chansons d’amour pour la belle Zulnia, un petit traité de prosodie et des saynettes satyrique jouées par des montreurs de marionnettes. Il traduisit Marmontel, Pope, Pierre d’Herbigny, diffusant les idées des Lumières. Il est l’un des précurseurs duLire la suite « Costache Conachi »

Ienachita Vacarescu

Nous mentionnions dans la première génération de poètes roumains connus, notamment au 18-e siècle, la famille Vàcàrescu en Valachie . Ienàchità Vàcàrescu, né en 1740 et mort en 1797, descendant d’une famille de grands boiards , plusieurs fois ministre, est l’auteur de l’une des premières grammaires roumaines, de deux dictionnaires roumano-turcs et roumano-allemands, ainsi queLire la suite « Ienachita Vacarescu »

Anton Pann – Nasdine Hodja

L’habit est respecté davantageQue la personne honnêteNasdine fut une fois à une noce invitéEt des vêtement très simples pour y aller endossa ;Les gens de maison le voyant, ne lui prêtèrent nulle attention.Sans cesse servir les personnes richement vêtues on se précipitaitEt lorsque tout le monde à table fut installé,On le plaça tout en bas,Lire la suite « Anton Pann – Nasdine Hodja »

Ion Budai Deleanu – La Tsiganiade

Chant 1 ……………………………………… 66 La première entre toutes se mit en routeLa troupe de Goléman , si connue Tous cribliers, brave gars sans doute.Malheur à qui irrite cette cohue !Trois cents étaient, si je m’y fie,Sans les enfants, les femmes et filles. 67 Leurs armes les plus terriblesEtaient des fourches et mâts de tente,La pointeLire la suite « Ion Budai Deleanu – La Tsiganiade »

Anton Pann – Le Sultan Et Le Pecheur

Dit-on qu’un sultan, une fois, qui souvent déguisé se promenait,Voulant au bord de mer aller prendre un peu l’air,Y vit un homme assis, à pêcher du poissonEt par curiosité, de lui en s’approchant,Commença à lui faire la conversation, lui poser des questionsAinsi : « Mon ami, as-tu pris du poisson où non ?L’homme répond :Lire la suite « Anton Pann – Le Sultan Et Le Pecheur »

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer